Actualités

LA SUPERVISION “TARMAC“: UNE OPÉRATION ESSENTIELLE À SINGAPOUR

LA SUPERVISION “TARMAC“: UNE OPÉRATION ESSENTIELLE À SINGAPOUR

Transporter des biens précieux est toujours une opération sensible et complexe. Contrairement aux transports de fonds qui sont très encadrés (pour toute somme supérieure à 30’000 USD, un fourgon blindé accompagné d’hommes armés est obligatoire), il n’existe pas de règles légales concernant le transport d’objets de valeur, même pour les œuvres d’art. Le donneur d’ordre prend les décisions qui lui incombent pour assurer la sécurité de ses biens et peut choisir de s’occuper lui-même des assurances, de l’acheminement ou du transport. Il peut aussi faire appel à des sociétés spécialisées, ou encore s’adjoindre les services d’un convoyeur qui suivra le transport de l’objet du début à la fin de son voyage. Cette dernière opération est souvent demandée par les musées qui souhaitent assurer une sécurité maximale aux transports des œuvres leur appartenant.

Nous sommes actifs depuis de nombreuses années dans ce domaine d’activités et nous pouvons compter sur notre réseau international pour assurer le transport d’œuvres d’art et d’autres objets de valeur. Située à côté de Changi Airport Singapore, un des hubs les plus importants en Asie, notre équipe de professionnels assure d’une part le transport des objets et d’autre part la supervision de toutes les opérations sur le tarmac. C’est une démarche essentielle et vitale pour garantir le suivi des objets qui nous sont confiés.

Le “tarmac“ désigne les espaces d’un aéroport où s’effectuent l’embarquement et le débarquement des marchandises et des passagers. Pour avoir accès au “tarmac“, donc aux avions, le personnel doit présenter toutes les garanties nécessaires (casier judiciaire vierge, examens réglementés, etc.), et pour conduire sur le sol aéroportuaire il doit posséder un “Airside Driving Permit‏“ (ADP).

Les opérations de supervision sur le tarmac sont réalisées sur demande, lors de l’arrivée, du départ ou du transit des objets de valeur. Elles impliquent qu’un logisticien de l’entreprise soit présent et qu’il assure un certain nombre d’opérations de contrôle (voir encadré). En cas d’attente et lors d’arrêts obligatoires, les véhicules devront se poster sur des parkings sécurisés, fermés et surveillés. Il est également possible de faire escorter les véhicules par des agents de sécurité spécialisés dans les opérations mobiles.

À Singapour, notre quartier général pour les opérations d’envergure en Asie, toutes ces opérations sont assurées directement par nos soins.

Christian Pauli – Directeur
Fine Art Logistics Natural Le Coultre, Singapour

photo credit/source: Swiss International Airlines

 

Détail des opérations

La veille du départ

  • Confirmation du départ du vol et identification de l’objet/de la caisse à transporter (ID CODE).
  • Vérification que le convoyeur éventuel a bien une place sur le même vol.

Le jour du départ

  • Supervision de la palettisation au premier lieu de chargement.
  • Communication au donneur d’ordre dès que possible du numéro de vol, de l’heure du départ, et du positionnement de l’objet dans l’avion, numéro de palette inclus.
  • Contrôle du chargement et suivi sur le tarmac jusqu’au départ du vol, de l’acheminement des caisses jusqu’à l’avion.
  • Contrôle de la manutention effectuée par la compagnie aérienne avec ou sans container: déplacement sur chariot-élévateur à vitesse réduite, protection des caisses avec filet de transport en soute.

Le jour d’arrivée

  • Vérification du vol et de la réservation avant déchargement.
  • Identification du marquage des caisses et vérification de la concordance avec les documents de transport.
  • Suivi de la sortie des caisses de l’avion avec ou sans mise en container et la prise en charge par l’entreprise de transport.

Toutes ces opérations sont également applicables pour les envois en transit auprès d’autres aéroports.